Skip to main content
Bruno Vibert image
Monday, May 31, 2021
Reading time: 5 minutes

La transparence au cœur du reporting financier: Entretien avec Bruno Vibert

Scroll down for more

Bruno Vibert est Directeur Financier de Technip Energies. Avec à son actif une longue carrière dans la finance et la comptabilité, il est un membre clé de notre Comité Exécutif. Il explique pourquoi la discipline et la transparence sont des conditions essentielles à la réalisation de notre vision, pour nous permettre de jouer un rôle moteur dans la transition énergétique.

Question : Votre mission est de fournir des informations à un large éventail d’acteurs de la communauté financière, investisseurs, actionnaires, prêteurs, clients et fournisseurs, notamment, et de conforter leur perception positive de l’entreprise. Dans quelle mesure est-il important d’entretenir un lien étroit avec ces parties prenantes ?

Bruno Vibert (BV) : C’est de la plus haute importance. Nos projets sont complexes, et je pense que l’un des aspects les plus cruciaux de la fonction financeest de faire en sorte que nos données financières soient publiées de façon claire et compréhensible. Nous avons reçu de la part de la communauté financière des échos favorables sur les données que nous fournissons, et sur la façon dont nous communiquons notredonnées financières

Q : Vous avez souligné en de nombreuses occasions que la transparence est une composante clé du modèle de Technip Energies. Comment s’assurer qu’elle soit toujours au rendez-vous ?

BV : Pour commencer, nous utilisons un référentiel IFRS ajusté. Les normes financières deviennent de plus en plus complexes aujourd’hui et en ce qui nous concerne, nous pensons qu’un référentiel IFRS ajusté est le cadre qui garantit la meilleure visibilité aux investisseurs et qui leur permet de mieux appréhender notre activité. L’utilisation du référentiel IFRS ajusté nous permet de délimiter notre part du chiffre d’affaires, des coûts, de l’actif et du passif, en excluant la part de nos partenaires au sein de joint-venture. Autrement dit, ce que nous présentons est le reflet de notre performance économique réelle, soit la réalité économique de notre entreprise. C’est cela la transparence.

Q : Et avec la transparence vient la confiance ?

BV : Exactement. Pour un investisseur, il n’est pas toujours facile d’avoir une vision et une compréhension exhaustive de notre activité. Ils voient degrands projets, qui sont naturellement source d’opportunités, mais aussi de risques potentiels. Pour une partie prenante externe, il peut être compliqué d’évaluer les opportunités et les risques imbriqués dans un contrat. Des explications claires et une totale transparence les aident notamment à comprendre comment nous avons sécurisé nos contrats, la composition de notre carnet de commandes et la rentabilité de nos projets. Sur cette base nos parties prenantes peuvent être confortées et nous faire confiance, et donc décider d’investir des fonds dans notre entreprise.

Q : Un aspect clé de la mission de Technip Energies est de s’inscrire au coeur de la transition énergétique. En quoi les données financières de l’entreprise font-elles la démonstration que cela est en cours de réalisation, et prouvent-elles que les engagements pris dans ce domaine sont en bonne voie d’être tenus ?

BV : La transition énergétique est une évolution et non un événement. Nous avons défini quatre piliers clairs autour desquels s’articule notre contribution : le GNL, la chimie durable, la décarbonation et les solutions énergétiques sans carbone. La part de notre carnet de commandes en lien avec ces quatre piliers représente environ 70 % du total. Aujourd’hui, le GNL est très significatif et les autres piliers ne sont pas aussi importants en volume ni en valeur. Mais nous voyons de plus en plus de projets dans ces autres domaines au stade de l’avant-projet ou très en amont dans la conception, et nous travaillons avec nos clients à la recherche de solutions technologiques économiquement viables qui permettent aux projets d’avancer. Donc, à terme, nous pensons que ces études se transformeront en de vrais projets qui occuperont une part croissante de notre carnet de commandes.

Q : À mesure que la transition énergétique se met en place et que Technip Energies se positionne sur de nouveaux marchés en croissance, entrevoyez-vous une évolution du modèle de reporting financier ?

BV : C’est la régularité qui crée la confiance à long terme. Nous devons par conséquent préserver la cohérence de notre reporting, car c’est elle qui permet aux parties prenantes externes d’identifier les tendances. Si vous modifiez vos indicateurs de performance trop souvent, vous risquez de créer la confusion. Nous avons commencé par publier l’information autour de deux pôles : d’une part, la livraison de projets, qui correspond à nos contrats EPC d’ingénierie, approvisionnement et construction, et d’autre part, les Technologies, Projets et Services (TPS), qui comprennent notre activité Loading Systems et nos entités deProcess Technology , et de conseil, comme Genesis et Project Management Consultancy (PMC) . Ces activités bénéficient d’un potentiel de croissance prometteur, tout en présentant un profil de risque radicalement différent de celui de nos autres opérations, ce qui explique que nous ayons décidé d’en faire un reporting séparé. Cette nouvelle présentation a été bien accueillie par les analystes comme par les investisseurs, qui peuvent ainsi aisément identifier les caractéristiques qui différencient les deux pôles.

Q : Dernière question pour conclure cet entretien, comment garantir que Technip Energies demeure une société innovante, stable et prospère ?

BV : Nous avons toujours été une organisation créative et novatrice. C’est la combinaison de ces qualités associée à la rigueur dont nos collaborateurs font preuve chaque jour, qui est source de réussite et de stabilité à travers les cycles économiques. Nous devons également préserver notre capacité à trouver les solutions qui répondent aux besoins de nos clients. En tant qu’entreprise réalisant des projets complexes, faire face aux enjeux fait partie de notre quotidien. Mais c’est la façon dont nous relevons ces enjeux qui fait notre succès. Dans tout ce que nous faisons, nous privilégions en permanence un dialogue ouvert et la transparence avec nos parties prenantes, et cela est véritablement inscrit dans notre ADN. Notre capacité à être flexible et à soutenir le changement est la clé qui nous ouvrira de nouveaux marchés, en particulier dans le contexte de la transition énergétique, et nous permettra d’accélérer la mutation vers un avenir meilleur.